Accéder au contenu
5 May 2022

La Route circulaire

La Route circulaire

Prendre la Route circulaire est un passe-temps habituel pour les habitants de la région qui aiment « faire le tour ». Il s’agit d’une route asphaltée de 1 322 km qui fait le tour du littoral islandais à l’exception des fjords de l’Ouest. Bien que la route puisse être parcourue en une seule fois ou même en seulement deux jours, il est préférable de lui consacrer au moins une semaine pour profiter au maximum du voyage. Consultez notre guide pratique pour un tour parfait sur la Route 1.

Préparations

En Islande, les préparatifs sont essentiels à toutes les excursions. Consultez notre blog sur les voyages en toute sécurité et notre blog sur la conduite pour obtenir plus d’informations sur la préparation et plus de détails sur la conduite en Islande. La Route circulaire nécessite une préparation supplémentaire qui consiste à vérifier les prévisions météorologiques pour les jours choisis et de décider ensuite quel chemin emprunter. Après tout, c’est un cercle. Le nord a plus de cols de montagne et est plus sujet aux fermetures de routes par temps difficile, tandis que le Sud est plus sujet aux vents extrêmes le long du littoral sud et sud-est. Vous aurez peut-être de la chance et une météo parfaite, mais évitez le brouillard, la pluie battante et le ciel gris pour profiter au maximum des paysages. Ce guide va du sud à l’est et du nord à l’ouest, mais vous pouvez tout aussi bien prendre le chemin inverse. Laissez la météo vous guider.

Iceland’s Ring Road

Le Sud

Dès que vous quittez Reykjavik sur la partie sud de la Route 1, vous vous retrouvez dans le cadre magique de Svínahraun (qui signifie la Lave des cochons). Il s’agit de l’autoroute la plus empruntée d’Islande, mais elle n’en est pas moins magique. En vous dirigeant vers les landes d’Hellisheiði, à seulement 20 minutes de Reykjavik, vous pourriez flairer une étrange odeur (soufrée), mais ne pointez pas du doigt les autres passagers. C’est l’odeur naturelle des eaux géothermiques dans cette région. Plongez-vous dans les paysages d’Hellisheiði d’où vous pouvez repérer les îles Vestmann et le volcan Eyjafjallajökull. En passant par la ville de Hveragerði (la bien nommée « Steamville »), vous verrez le volcan Hekla s’ériger fièrement au nord d’Eyjafjallajökull. Arrêtez-vous à Seljalandsfoss pour une photo Instagram obligatoire de votre frimousse derrière une cascade, poursuivez votre route et arrêtez-vous à Skógafoss pour une autre photo Instagram obligatoire de votre frimousse devant la cascade la plus spectaculaire au monde et essayez de vous rappeler où vous l’avez vue auparavant (Thor, La Vie rêvée de Walter Mitty, Game of Thrones, etc.). La plage de Reynisfjara avec son sable noir, sa grotte de basalte en forme de colonne et ses vagues folles est un must, tout comme la lagune glaciaire de Jökulsárlón et son acolyte, la plage de diamants en contrebas. Mais les plus grandes stars de ce spectacle méridional sont les vastes plaines de sable qui s’étendent entre d’énormes glaciers sur votre gauche et l’océan Atlantique sur la droite avec des montagnes et des falaises spectaculaires entre les deux.

Conseil pro : Faites le plein de carburant à Kirkjubæjarklaustur. Vous ne verrez pas d’autre station-service avant un moment.

L’Est

Lorsque vous quittez la partie sud pour la partie est, le paysage change clairement. Soudain, vous traversez des fjords étroits avec des montagnes hautes et spectaculaires et tout semble plus ancien. C’est parce que ça l’est. Les fjords de l’Est et les fjords de l’Ouest constituent les parties les plus anciennes de l’Islande. Le paysage est différent et la terre l’est aussi dans cette région. L’activité géothermique y est moindre, voire nulle, les tremblements de terre sont rares et il n’y a pas de volcans actifs. L’Islande est bien établie ici, il y a un profond sentiment de calme et quand vous passez de village de pêche en village de pêche avec des îles qui se dessinent au large, vous vous rendez compte que c’est la terre des trolls par opposition à celle des elfes. Les détours jusqu’à Seyðisfjörður (un beau village juste à l’extérieur d’Egilsstaðir) et Hallormsstaður (une magnifique forêt à côté du lac Lagarfljót) sont fortement recommandés. Cette partie de la Route circulaire est à la fois pittoresque et stimulante, car vous conduisez à travers les fjords étroits et les longues vallées.

Conseil pro : Prenez votre temps et profitez des paysages impressionnants.

Le Nord

En quittant la longue vallée de Jökuldalur, vous vous dirigerez vers Möðrudalsöræfi qui mène à Mývatnsördsiæsi, et vous vous retrouvez officiellement en pleine nature. « Öræfi » signifie après tout « étendue sauvage » ou « la partie inhabitée » et c’est exactement ce dont il s’agit. Pendant quelques heures, vous ne croiserez pas âme qui vive, à l’exception d’une voiture ici et là. Mais pas contre, vous verrez certaines des vues les plus spectaculaires du pays. Les paysages dans cette région sont phénoménaux et ici le joyau de la couronne est Herðubreið, la reine des montagnes, qui s’érige fièrement au sud de Mývatnsöræfi. Nous vous recommandons vivement de vous arrêter à certains des points de vue le long de cette route pour admirer cette partie de l’Islande et prendre des photos, même si celles-ci ne pourront jamais capturer pleinement ce sentiment d’émerveillement que vous ressentirez à ce moment-là. Mývatn vous ramène dans le pays de la chaleur géothermique, avec un lagon bleu vif et des bains naturels. Le prochain arrêt est Goðafoss, une magnifique cascade qui a joué un rôle énorme dans la christianisation de l’Islande en l’an 1 000. Vous arriverez bientôt à Akureyri, la capitale du nord, fière de son accent islandais le plus prononcé. En longeant la côte nord, vous découvrirez de magnifiques vues sur l’océan, la campagne vallonnée et plus de chevaux que vous ne pourrez en compter. Le nord accueille quelques-uns des plus ambitieux éleveurs de chevaux d’Islande, les plus fortes chutes de neige et la population la plus aguerrie.

Conseil pro : Si le temps est au beau fixe, faites l’impasse sur le tunnel de Vaðlaheiðargöng et optez pour la route plus pittoresque qui passe par Víkurskarð. N’oubliez pas de faire le plein de carburant à Skjöldólfsstaðir dans la vallée de Jökuldalur. Vous allez en avoir besoin.

L’Ouest

En longeant la lande de Holtavörðuheiði, vous serez accueilli par la vallée verdoyante de Borgarfjörður. Tout en traversant cette merveilleuse étendue de lave, vous pouvez faire un petit détour pour visiter la source chaude Deildartunguhver, soit la plus grande d’Europe. Et puisque vous y êtes, pourquoi ne pas visiter les luxueux bains géothermiques naturels de Krauma ainsi que les chutes magiques de Barnafoss, toutes des destinations magnifiques et uniques. La ville de Borgarnes est une station-service populaire, non seulement en raison de son emplacement idéal, mais aussi de son cadre magnifique. Admirez la vue de Hafnarfjall de l’autre côté du pont et gardez à l’esprit que s’il y a du vent là où vous êtes, vous pouvez être certain qu’il ne sera jamais aussi fort qu’au pied d’Hafnarfjall. En roulant vers le sud, une vue spectaculaire sur Reykjavik et la baie de Faxaflói s’ouvrira devant vous avec la péninsule de Reykjanes en toile de fond. Profitez du reste de votre trajet et donnez-vous suffisamment de temps pour découvrir Reykjavik. La capitale vaut le détour.

Conseil pro : Si la météo le permet, empruntez la route panoramique à travers le fjord de Hvalfjörður au lieu du tunnel.

Nous excluons les endroits les plus populaires d’Islande, Þingvellir, Gullfoss et Geysir, alias le Cercle d’Or, parce qu’ils se trouvent au sud de l’Islande et sont assez éloignés de la Route circulaire. Consultez notre blog sur le Cercle d’Or si vous voulez l’ajouter à votre liste des choses à faire (ce que nous vous recommandons vivement).

Iceland’s Ring Road

Ça vous a plu ?

Sautez dans un vol pour l’Islande

Rechercher des vols

Choses à faire en Islande